Marketing digital, Se digitaliser

10 raisons d’implémenter du E-commerce sur le site d’une galerie d’art

De belles histoires chaque jour...

Recevez directement dans votre boîte mail de belles histoires, des conseils, des ressources et plus encore sur la digitalisation et les innovations sur le marché de l'art.
Adresse e-mail
Promis, pas de spams

L’e-commerce est un enjeu majeur sur le marché de l’art. Depuis 2013, la part des ventes en ligne ne fait que progresser représentant 8,4% du marché global. D’après le rapport Hiscox, En 2017,49% des galeries qui vendent des œuvres d’art en ligne déclarent recourir à une plateforme en ligne tierce pour proposer cette offre. Voyons les principales raisons d’implémenter un système E-commerce sur le site d’une galerie d’art.

Croissance des ventes d’oeuvres d’art en ligne en millions de $. Données extraite du rapport Hiscox 2017.

Quelques chiffres sur le marché de l’art en ligne

La vente en ligne représente une opportunité considérable

Les ventes d’art en ligne ont atteint le montant de 3,75 milliards $ en 2016, ce qui correspond à une hausse de 15% par rapport à l’année 2015. Le marché de l’art en ligne a représenté plus de 8,4% du marché global, contre 7,4% l’année précédente. D’ici 2022, les projections les plus optimistes estiment que le marché de l’art en ligne représentera près de 9.14 milliards de $. Ces chiffres démontrent tout le potentiel du marché de l’art en ligne. C’est une opportunité pour les acheteurs car ils ont accès, facilement et depuis chez eux, à une offre agrégée. C’est également une opportunité pour les vendeurs (galeristes, artistes, marchands d’art…) qui peuvent désormais s’appuyer sur un canal nouveau permettant d’identifier plus aisément de nouveaux collectionneurs avec des profils extrêmement divers.

Un canal de plus en plus utilisé par les acheteur

Ce nouveau canal, en plus d’offrir une visibilité décuplée aux les vendeurs, est devenu très utilisé et apprécié des acheteurs parce que moins intimidant et finalement plus accessible. Ces derniers l’utilisent désormais largement pour s’informer, connaître l’actualité du marché ou pour acheter des artistes avec peu de visibilité mais à fort potentiel. L’importance grandissante de ce canal oblige donc les acteurs du marché à le considérer et à le maîtriser. La maîtrise de ce nouveau canal peut offrir des avantages substantiels comme une augmentation des flux de revenus complémentaires.

Page d’accueil de la plateforme Artsy

Les marketplaces ont ouvert la voie…

La crise économique de 2009 a touché le marché de l’art de plein fouet, provoquant de nombreuses fermetures de galeries partout dans le monde ou obligeant les galeries à changer de modèle économique en devenant des galeries en ligne ou des galeries phygitales. Cette fameuse crise, avec ses dommages collatéraux, a donc poussé à l’utilisation de canaux de communication et d’acquisition moins coûteux  et à l’émergence du E-commerce sur le marché de l’art. Les premières à s’être lancée sur ce créneau ont été les marketplaces. Sous l’impulsion des marketplaces comme Artsy (fondé en 2011) ou Paddle8 (fondé en 2010), fers de lance de la vente d’oeuvres en ligne et désormais acteurs incontournables. Ces plateformes ont su prouver que malgré la nature du canal web – dématérialisé et sans relation directe avec l’acheteur – qui à priori pourrait être un frein sur un marché où la rencontre en face à face constitue un enjeu décisif, pouvait être possible. A ce jour, Artsy regroupe à ce jour près de 4000 galeries à travers le monde et possède plus de 50 000 oeuvres référencées sur sa plateforme. On retrouve ainsi les meilleures galeries de la planète mais aussi les artistes les plus côtés. Le pari d’Artsy est de « rendre l’art, via le canal Internet, aussi populaire que la musique ou le cinéma ». Le pari est en passe d’être réussi. Ces nouvelles plateformes innovantes ont ouvert la voie permettant aux vendeurs (galeries, marchands d’art…) de bénéficier d’une présence digitale accrue et aux acheteurs d’offrir un support d’achat pour soutenir le changement dans les comportements d’achat des collectionneurs.

Fiche oeuvre de la galerie Kontakhof

…Et les galeries ont beaucoup appris

Ce contexte a permis aux galeries de prendre conscience qu’Internet était désormais un canal valable pour leur activité. Plus qu’un canal, Internet s’avère être un outil qui permet d’engager une audience très qualifiée. Les galeries ont aussi pu prendre conscience de la nécessité de construire de véritables communautés autour de leurs artistes permettant également de valoriser leur marque. Les mentalités aussi évoluent. Il n’y a pas si longtemps, les galeries considéraient que mettre son inventaire en ligne pouvait participer à déprécier son catalogue, désormais aujourd’hui ces dernières perçoivent ce canal comme une opportunité réelle. Pour les galeries encore, cela a même provoqué une évolution des pratiques, notamment par rapport à la transparence, puisque de nombreuses galeries n’hésitent plus désormais à afficher le prix des oeuvres à vendre sur Internet.

Ce changement de paradigme est important car il permet de souligner une évolution significative des mentalités sur un marché, où traditionnellement la réticence aux innovations technologiques était réelle. De plus, cela illustre à quel point l’impact du web sur les pratiques au sein des industries de l’ère pré-internet est majeur. Certains parlent d’un phénomène disruptif d’autres évoquent plutôt une évolution logique.

L’e-commerce comme levier

Les chiffres du commerce en ligne sont pharaoniques. Selon le dernier rapport publié fin 2017 par la Fevad, les ventes sur Internet ont même atteint 19,8 milliards d’euros au total. Les galeries ont aussi beaucoup appris des marketplaces concernant notamment concernant les codes du commerce en ligne. Ce phénomène a même permis l’émergence de nouveaux modèles de galeries, les galeries exclusivement en ligne. Ces dernières ont un modèle économique quelque peu différent des galeries physiques. Force est de constater que l’e-commerce constitue un levier de croissance notable pour le marché de l’art puisque se développe en parallèle du marché traditionnel, un marché de l’art en ligne. Ce marché là est en plein boom.

Découvrez quelques bonnes raisons d’implanter du e-commerce sur le site de votre galerie :

1. Acquisition de nouveaux clients

Le canal web vous permet de faire l’acquisition de nouveaux clients plus simplement. Comment? En vous permettant d’échanger avec eux sur des plateformes sociales comme Instagram, vous pouvez ainsi davantage connaître leurs goûts et proposer des sélections personnalisées et sur-mesure.

2. Exploiter un nouveau canal de vente

En intégrant de la vente sur votre site vous pouvez augmenter le volume des transactions mais aussi vous avez la possibilité d’offrir à vos artistes une exposition continue de leurs oeuvres via le feed des utilisateurs qui vous suivent.

3. Elargir votre zone de chalandise

Le web vous permet de ne plus avoir à vous limiter à votre zone de chalandise physique forcément restreinte. Internet fait tomber les barrières du physique, vous pouvez ainsi avoir accès à des collectionneurs Brésiliens, Indiens ou Japonais plus facilement qu’avant et démarrer une relation avec eux sur les réseaux que vous pouvez ensuite poursuivre hors ligne. Finalement, le canal web peut vous aider à transformer des rencontres en belles histoires.

4. Moderniser votre stratégie de vente

Utiliser l’e-commerce c’est aussi permettre à votre galerie de développer des stratégies de vente jusqu’alors inexplorées. Par exemple, vous pouvez tout à fait mettre en place simplement un système de location d’oeuvres avec paiement progressif ou organiser des ventes privées exclusives dans un cadre intimiste.

5. Toucher une cible plus jeune

La jeune génération utilise les réseaux sociaux quotidiennement. Instagram est le réseau qui connaît la croissance la plus fulgurante depuis trois ans. Instagram est un excellent support pour promouvoir votre galerie puisque c’est un réseau dédié à la photographie et qu’il peut permettre de toucher une nouvelle génération de collectionneurs adepte des réseaux sociaux et des interactions online.

6. Améliorer votre image

Qu’on se le dise, être présent sur Internet, en plus de vous offrir un canal de vente et d’acquisition supplémentaire, impacte aussi votre image en lui donnant un vrai coup de lift permettant d’attirer de nouveaux prospects séduits.

7. Augmenter le volume des transactions

Avec Internet vous pouvez augmenter de manière considérable votre volume de transactions. Comment? En multipliant les canaux vous avez plus de chances de générer des revenus. A vous d’adapter votre stratégie et de sélectionner les canaux les plus pertinents liés à votre stratégie et vos ressources à disposition.

8. Avoir un flux de vente de façon continue

Vous pouvez également avoir la possibilité de générer un flux de vente de façon continue. Si vous avez des éditions à des tarifs peu élevés, ces types d’oeuvre peuvent constituer de bons objets, plus simples à vendre, pour augmenter vos flux de revenus de façon continue.

9. Developper de nouvelles offres

Vous pouvez aussi être plus créatifs en tentant de développer de nouvelles offres spécifiquement conçues pour le canal web. Pourquoi ne pas créer une « box » surprise à destination de vos collectionneurs et leur proposer de payer un abonnement à celle-ci sur 3,6,9 ou 12 mois? Cela peut être un excellent moyen de développer des relations continues sur le long terme et ainsi de créer de nouvelles offres.

10.Vous démarquer et (marquer les esprits)

Avec le canal web et la mise en oeuvre d’une stratégie de communication bien conçue vous pouvez largement vous distinguer et être perçue comme une galerie moderne, innovante et en phase avec son temps. Cela est un excellent moyen de marquer de votre empreinte les esprits de potentiels clients.