Marché de l'art

Expo: « La chute sans Histoire » – Du 30 Mars au 8 Avril 2017

Dernière mise à jour le 24/09/2017 à 12:47

De belles histoires chaque jour...

Recevez directement dans votre boîte mail de belles histoires, des conseils, des ressources et plus encore sur la digitalisation et les innovations sur le marché de l'art.
Adresse e-mail
Promis, pas de spams

Le travail de l’artiste Guillaume Lapèze sera présenté du 30 Mars jusqu’au 08 Avril 2017 à la Galerie l’Inattendue (Paris) dans le cadre de sa première exposition exposition personnelle La chute sans histoire, l’occasion de découvrir l’oeuvre de ce jeune photographe qui travaille de façon récurrente sur la trivialité des objets et de situations ordinaires. Présentation.

La Galerie l’inattendue nous proposera à partir du 30 Mars 2017 le travail de Guillaume Lapèze, dont on proposera d’acheter les oeuvres sur notre plateforme. Pour cette exposition, dont le vernissage se tiendra le 31 mars prochain, le toulousain d’origine nous invitera à découvrir son projet la chute sans histoire. La chute sans histoire est un projet envisagé comme un jeu d’unités autonomes mais articulées dans une syntaxe visuelle, remettant en doute les logiques de la narration. Les thématiques du quotidien, des interactions et de l’ordinaire seront abordés à travers une série de photographies exceptionnelles.

GUILLAUME LAPÈZE – Diptyque aux arbres, 160x110cm, Tirage jet d’encre encadré, 2010

Guillaume Lapèze – « La Chute sans histoire »
30/03/2017-08/04/17
vernissage le 31 Mars 2017 de 18h à 22h

« Quelqu’un chute lors d’un accident cérébral. Lors de sa convalescence, cette personne doit ensuite réapprendre les gestes de la vie courante et notamment à écrire. L’utilisation qu’il fait alors du langage écrit n’a pas pour fonction de communiquer, de transmettre un contenu quelconque, mais bien de s’exercer à l’énonciation. »

« En tant que photographe, j’inscris mon travail dans une pratique quotidienne s’attachant à la trivialité d’objets et de situations ordinaires. Considérant que tel la parole qui « parle », l’image « montre » sans nécessairement « dire », je m’attache à exercer la photographie sans sujet prédéterminé. La chute sans histoire est un projet envisagé comme un jeu d’unités autonomes mais articulées dans une syntaxe visuelle, remettant en doute les logiques de la narration ».

A propos de l’artiste

Né en 1987 à Toulouse.
Après l’obtention d’un DNAP à l’Institut Supérieur des Arts de Toulouse, il intègre l’École Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles dont il est diplômé en 2014. Il publie la même année , « La chute sans histoire » son premier livre, lors d’une résidence à l’International Center of Photography de New York.

En parallèle de sa pratique artistique, il travaille en tant que régisseur pour des expositions d’art contemporain et des projets évènementiels.
Vit et travaille à Paris.

Aller plus loin

Site Internet
Instagram