Boîte à outils, Edito

Quand l’UX Design rencontre le marché de l’art

De belles histoires chaque jour...

Recevez directement dans votre boîte mail de belles histoires, des conseils, des ressources et plus encore sur la digitalisation et les innovations sur le marché de l'art.
Adresse e-mail
Promis, pas de spams

L’UX design ou le design d’expérience utilisateur est une tendance qui n’en n’est plus une. C’est un fait, un élément central qui permet d’augmenter sensiblement la conversion de vos leads et de créer une relation de proximité. Dans une ère ou l’image est R.O.I, être en mesure de créer une identité et une expérience de marque riche, constitue un défi à relever. Découvrez dans les lignes à venir ce que le design d’interaction peut créer comme valeur ajoutée.

L’UX Design en définition

La traduction littérale de L’UX serait « Design d’eXpérience Utilisateur ». Ce terme désigne à proprement parler ce qu’on appelle « la conception » de l’expérience utilisateur ou en d’autres termes toutes les règles qui régissent le rapport qui régit les interactions entre un utilisateur et une interface ou une marque.Toutefois, cette notion recouvre des réalités bien plus complexes que la simple notion « d’ergonomie » et d’un bon design.

Les prémices de l’UX Design

L’UX Design est devenu un domaine très apprécié, notamment par les grands groupes, car c’est en réalité dû à l’évolution des usages et à l’utilisation des terminaux mobiles (smartphones, tablettes, montres connectées, etc…), qui ont rendu internet plus nomade. Les enjeux augmentent, deviennent plus complexes à mesure que les usages utilisateurs changent.

L’UX Design est aussi une méthode

Nous le disions, la notion d’UX design est plus complexe que la définition en réalité, l’UX c’est une méthode, un processus de conception qui vise à augmenter la conversion et le rapport à la marque de façon positive. Pour la présenter rapidement, voici les grandes étapes de la conception d’un design d’interaction :

Phase 1: Définition du contexte

1.1. Découverte des profils utilisateurs
1.2. Audit
1.3. Benchmark & études.

Phase 2: Construction du concept

2.1. Idéation

Phase 3: Organisation du travail

3.1.Définition du paramètre fonctionnel
3.2.Gestion et organisation des contenus
3.3. Structuration

Phase 4: Designer

4.1. Le design fonctionnel
4.1.1. Wireframes
4.1.2. Parcours utilisateurs
4.1.3. Chart flows
4.2. Design d’interaction
4.3 User interface design
4.4. Prototypage

Phase 5: Gestion globale :

5.1. Spécifications fonctionnelles
5.2. Production graphique
5.3. Production des contenus
5.4. Spécifications techniques

Cette méthode permet de produire en équipe, de façon collaborative donc, un design riche, engageant et fonctionnel qui convertisse et qui réponde aux besoins.

L’UX Design sur le marché de l’art

De nombreux acteurs du marché de l’art, notamment certaines galeries à l’image du site de la galerie Emmanuel Perrotin, ont compris l’intérêt de proposer une interface web qui s’adapte aux nouveaux usages afin d’améliorer l’expérience en proposant une version « full-responsive » de sa plateforme digitale.

Capture d’écran du site perrotin.com

Capture d’écran version responsive du site perrotin.com

L’UX Design n’est pas uniquement l’adaptabilité des contenus

L’UX Design appliqué au marché de l’art est à notre sens plus qu’uniquement que de proposer des contenus qui s’adaptent aux terminaux des utilisateurs. Ils doivent proposer une expérience de marque engageante sur l’ensemble des points de contact avec une marque et cela se décline sous plusieurs formes.

Voici quelques exemples d’acteurs du marché de l’art qui proposent des expériences engageantes pour améliorer la relation aux utilisateurs et aux prospects.

L’app du royal Ontario museum

Le but de l’application est d’intégrer une dimension interactive à l’exploration des pièces du musée. L’application permet d’interagir avec les oeuvres à travers le temps.

Application « Scopify App » du Royal Ontario Museum, au Canada.

Laurie Anderson présente son installation en réalité virtuelle

L »artiste Laurie Anderson propose une installation en réalité virtuelle baptisée « Chakroom », en collaboration avec l’artiste Taïwanais Hsin-Chien Huang, qui explore une narration innovante et augmentée.

Nous avançons vers une plus grande digitalisation du marché de l’art, la mise en place de véritables stratégies numériques interactives qui intègrent l’expérience utilisateur ne pourra qu’améliorer et faciliter la transition numérique des acteurs du marché de l’art.

Pour aller plus loin :
Expositions interactives
5 Must-See Interactive Art Exhibits in NYC That Close Soon
L’installation de Laurie Anderson en réalité virtuelle